Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cinq personnes sont mortes, dont au moins deux de crises cardiaques, dans le puissant séisme survenu mercredi au large de l'île indonésienne de Sumatra. Sept personnes ont par ailleurs été blessées, dont un enfant grièvement, après être tombé d'un arbre.

Les trois autres décès sont dus à un "choc" sans qu'on en sache plus, a indiqué le porte-parole de l'agence nationale de gestion des catastrophes. Les victimes et les dégâts sont par ailleurs "toujours en cours d'évaluation".

Le tremblement de terre, de magnitude 8,6, est survenu mercredi au large de Sumatra. Il a déclenché une alerte au tsunami sur l'ensemble de l'océan Indien qui a été vite levée face à l'absence de vagues significatives.

Fortes répliques

Deux autres fortes répliques sont intervenues par la suite. Le tremblement de terre a été ressenti de Bangkok, en Thaïlande, à Bangalore, dans le sud de l'Inde, mais aussi au Sri Lanka ou encore au Bangladesh.

Le séisme n'en a pas moins suscité un vent de panique, réveillant le spectre du raz-de-marée qui avait fait 220'000 morts sur les rivages de l'océan Indien le 26 décembre 2004, dont 170'000 sur la seule île de Sumatra.

Retour au calme

Jeudi matin, la vie était revenue à la normale à Banda Aceh, capitale de la province d'Aceh, située non loin de l'épicentre, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les paysans étaient retournés à leurs rizières et les élèves à l'école, tandis que les commerces étaient ouverts comme à la normale. On n'apercevait aucun signe apparent de dégâts, mis à part le mur d'une prison qui s'est partiellement écroulé, sans faire de blessés.

ATS