Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins six personnes sont mortes et une cinquantaine d'autres ont été blessées après le séisme de magnitude 6 qui a frappé dans la nuit de samedi à dimanche Ferrare et ses alentours, dans le nord-est de l'Italie. La secousse a été ressentie jusqu'au Tessin.

Le tremblement de terre s'est produit à 04h04. Son épicentre a été localisé à Finale Emilia, à 36 km au nord de Bologne. La forte secousse, d'une vingtaine de secondes, a été ressentie dans tout le nord-est de la péninsule, de l'Emilie-Romagne à la Vénétie, et même plus légèrement en Lombardie, dans le Frioul ou en Toscane.

Le Tessin a aussi subi le séisme. Mais il n'y aurait pas eu de dégâts sur territoire suisse, ont indiqué les médias tessinois.

Quatre ouvriers tués

Parmi les victimes figurent quatre ouvriers qui travaillaient de nuit dans des usines. L'un a été tué par la chute d'une poutrelle lors de l'écroulement d'un hangar dans une fabrique à Ponte Rodoni di Bondeno. Deux autres ont succombé dans une usine à Sant-Agostino, quand le toit est tombé sur eux.

Le corps d'un quatrième ouvrier a été trouvé dimanche matin sous les décombres d'une fonderie dans un autre village de la zone. Deux femmes sont décédées après avoir été prises de malaise à la suite du déclenchement du séisme, dont une Allemande de 37 ans.

Nouvelles secousses

Une réplique de magnitude 5,1 a encore secoué dimanche en milieu d'après-midi la zone entourant Ferrare. Ce second tremblement de terre a duré plusieurs secondes. Il a provoqué de nouveaux effondrements.

D'après des spécialistes, plus de 80 répliques ont été recensées après le premier séisme. Ce dernier a été dans son intensité équivalent à celui de l'Aquila, dans les Abruzzes, en 2009.

Patrimoine touché

Dans la zone la plus touchée se succèdent maisons à demi écroulées, amoncellements de gravats, corniches d'églises ou de tours détachées. Le riche patrimoine culturel de la région a subi d'"importants dégâts", a indiqué le ministère italien de la Culture.

Plus de 300'000 meules de parmesan et "grana padano", ainsi que des entrepôts, pour une valeur totale de plus de 250 millions d'euros (300 millions de francs), ont été détruits par le séisme.

ATS