Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un séisme de magnitude 5 a secoué mercredi à 9h06 le nord de l'Italie. La secousse a été nettement ressentie au Tessin, ainsi qu'en Suisse centrale et jusque dans les Grisons, a indiqué le Service sismologique suisse. L'épicentre se situe au nord-ouest de Parme.

Un tremblement de terre de cette importance n'est pas rare dans cette région de l'Europe, mais il peut déjà faire des dégâts, a expliqué à l'ats Florian Haslinger, du Service sismologique suisse. D'éventuels dommages n'ont toutefois pas encore été signalés, a-t-il précisé.

En Suisse, le dernier séisme d'une telle ampleur a été mesuré en 1946. Mais il s'en est produit un en 2005 à la frontière franco-helvétique, près de Martigny, dont l'épicentre était situé en France, a ajouté M. Haslinger.

Pas de blessés

A Milan, capitale économique italienne, une secousse de quelques secondes a été ressentie et a fait bouger les immeubles, a constaté un journaliste de l'AFP. Les standards des services d'urgence ont été pris d'assaut, mais aucun blessé n'a été signalé.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un séisme de magnitude 4,2 avait déjà été enregistré dans la province de Vérone (nord-est), selon l'AFP. Cette secousse n'a pas non plus fait de blessés ni de dégâts.

Pour comparaison, c'est un tremblement de terre de magnitude 6,3 qui a frappé la ville de L'Aquila, dans le centre de l'Italie, en 2009 provoquant la mort d'au moins 300 personnes. Et le séisme qui a dévasté le Japon en mars 2011 était de magnitude 9.

ATS