Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Séoul - La Corée du Sud a montré sa force avec des manoeuvres militaires jeudi, à quelques kilomètres de la frontière avec la Corée du Nord. Le régime de Kim Jong-il a réagi en décrétant qu'il se préparait à mener "une guerre sacrée" au "moment opportun".
Ces manoeuvres ont duré un peu moins d'une heure et avaient lieu à Pocheon, à une trentaine de kilomètres au sud de la frontière. Y participaient 800 soldats, 30 chars, sept hélicoptères, six avions de combat, des missiles anti-char et des lanceurs de roquettes.
Ces exercices aéro-terrestres sont les plus importants de l'année, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'armée. Elles ont eu lieu un mois jour après jour après les tirs d'obus nord-coréens sur l'île sud-coréenne de Yeonpyeong. Ces bombardements par Pyongyang d'une zone civile étaient les premiers depuis la fin de la guerre de Corée (1953).
Contre-attaque "impitoyable"Mais Pyongyang a dénoncé "une provocation militaire grave" et estimé que ces manoeuvres servaient à préparer "une guerre d'agression", a dit le ministre de la Défense nord-coréen Kim Young-Chun, cité par l'agence officielle KCNA.
Les forces armées nord-coréennes "sont en train de se préparer complètement à déclencher une guerre sacrée de justice dans le style coréen, fondé sur la dissuasion nucléaire, au moment opportun pour répondre aux actions ennemies qui poussent délibérément la situation au bord de la guerre", a indiqué KCNA.
Plusieurs analystes estiment que Pékin a demandé le calme à Pyongyang jusqu'à la visite du président Hu Jintao aux Etats-Unis le 19 janvier. Ils s'attendent à des frappes après janvier.
La Corée du Sud devra mener une "contre-attaque impitoyable" si la Corée du Nord procède à un nouveau bombardement de son territoire, a déclaré jeudi le président sud-coréen Lee Myung-bak, en visite dans une caserne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS