Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le Tribunal pénal fédéral (TPF) rejette la demande d'effet suspensif du MCG contre la décision de séquestre provisoire de ses affiches intimée par le Ministère public de la Confédération (MPC). Il estime en substance que le préjudice dû à leur caviardage n'était pas irréparable.
Selon l'ordonnance publiée mercredi, relayée jeudi par l'agence Decaprod et que l'ATS a pu se procurer, Eric Stauffer est "inculpé dans la procédure concernée". Interrogé sur ce point, le président du Mouvement citoyens genevois (MCG) a affirmé n'avoir été ni convoqué, ni inculpé. "A ma connaissance, aucune plainte de l'Etat libyen n'a été déposée", a-t-il ajouté.
L'affiche du MCG consacrée à la votation du 28 novembre sur le renvoi des criminels étrangers reproduisait une photo du colonel Mouammar Kadhafi. Suite à une plainte de l'Etat de Genève, le MPC avait ouvert une enquête pour présomption d'outrage à un pays étranger.
Le MPC avait exigé la suppression de toute référence au chef de l'Etat libyen ou de ses représentants sur l'affiche, mesure pour laquelle le MCG avait demandé l'effet suspensif au TPF à Bellinzone. Les affiches en question ont été placardées lundi dans le canton de Genève, amputées de la référence au colonel Kadhafi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS