Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Hôpital fribourgeois a terminé l'exercice 2017 sur un déficit de 14,6 millions de francs (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Le Conseil d'Etat fribourgeois a annoncé lundi un important plan de mesures visant notamment le financement et la gestion de l'hôpital fribourgeois (HFR). Ce dernier a terminé l'exercice 2017 sur un déficit de 14,6 millions.

"L'hôpital fribourgeois traverse une période difficile, tant sous l'angle financier que sous l'angle de la gouvernance et du fonctionnement", déplore le Conseil d'Etat. Le plan de mesures présenté lundi devant les groupes politiques du Grand Conseil et les syndicats doit permettre d'assainir la situation.

Le Conseil d'Etat veut que le HFR puisse se positionner comme "l'hôpital public fribourgeois", entre les hôpitaux universitaires de Berne et de Lausanne. Il veut notamment assurer des soins de qualité et contribuer à la relève de la médecine de proximité.

Professionnaliser la gouvernance

La gouvernance du HFR doit ainsi être professionnalisée. Suivant les recommandations de l'audit rendu public en février, le Conseil d'Etat veut réduire le nombre des membres du Conseil d'administration. Le Grand Conseil n'y enverra plus de représentants, mais "sera impliqué dans la sélection des membres", souligne le communiqué du Conseil d'Etat, qui lui devrait encore y être représenté.

Le HFR doit également améliorer ses efforts d'efficacité, afin de s'adapter au nouveau financement hospitalier, introduit en 2012. La durée moyenne des séjours y était de 6,9 jours en 2015, contre 5,6 jours en moyenne suisse, entraînant des coûts supplémentaires. Par ailleurs, en 2017, le HFR a augmenté sa dotation en personnel de 91 équivalents plein temps, dont 40 en dépassement budgétaire, sans voir pour autant son activité se développer significativement.

"Plusieurs manquements" ont été identifiés au niveau de la gestion et de la comptabilité, selon le Conseil d'Etat. L'Inspection des finances a déjà émis quatorze recommandations relatives à la comptabilité et à la facturation du HFR et doit mener un audit supplémentaire sur la qualité et la fiabilité de la comptabilité analytique de l'hôpital d'ici à juin.

"Gestion désastreuse"

Le collège gouvernemental fribourgeois a par ailleurs estimé que la loi sur le personnel "ne fournit plus le cadre légal adéquat pour la gestion du personnel hospitalier". Il veut fixer un nouveau cadre légal sur la question à travers la création d'une nouvelle loi, afin de "garder le lead dans la définition des conditions de travail" dans le milieu hospitalier.

Le syndicat des services publics (ssp) - région Fribourg a pour sa part dénoncé cette proposition: "De telles mesures auraient pour conséquence, pour le personnel de l’HFR, la perte de plusieurs centaines de francs à la fin du mois."

Selon le syndicat, le gouvernement fait "payer l’addition au personnel, victime de la gestion désastreuse de l’HFR". Il appelle le personnel à une Assemblée générale extraordinaire mercredi prochain afin de décider "des mesures de lutte".

Même son de cloche à la Fédération des associations du personnel du service public du canton de Fribourg (FEDE) qui dénonce dans l'attitude du Conseil d'Etat "une grande condescendance à l'égard du personnel" qui a "été mis devant le fait accompli". La FEDE va également réunir le personnel pour discuter de la suite à donner à cette décision.

Soutien financier

Sur la question du financement, le Conseil d'Etat est prêt à soutenir le HFR durant une période transitoire qui doit permettre à l'hôpital d'assainir sa situation. Il devra pour cela modifier la loi concernant le financement des hôpitaux, afin d'y prévoir une aide aux investissements important.

L'ensemble de ces mesures seront soumises prochainement au Grand Conseil.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS