Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuchâtel - Séverine Despland est la nouvelle chancelière du canton de Neuchâtel. Cette mère de famille de 37 ans occupait depuis dix ans le poste de secrétaire générale de la chancellerie cantonale. Elle succède à Monica Engheben, qui avait annoncé sa démission treize mois après son entrée en fonction.
Dans le cadre de ses fonctions précédentes, Séverine Despland a notamment géré le personnel des services de la chancellerie et l'organisation des scrutins fédéraux, cantonaux et communaux. Elle a aussi étroitement collaboré à la préparation des budgets du Grand Conseil, du Conseil d'Etat et de la Chancellerie, écrit mardi le Conseil d'Etat.
Séverine Despland a pris ses fonctions lundi. Elle sera la deuxième femme chancelière du canton de Neuchâtel, après Monica Engheben, qui a quitté son poste vendredi dernier. La précédente chancelière avait annoncé sa démission au début du mois d'août, treize mois seulement après son entrée en fonction.
Monica Engheben a toujours invoqué des "raisons personnelles" pour motif de son départ. Dès son entrée en fonction, l'ancienne chancelière s'était retrouvée témoin malgré elle des désaccords et des querelles opposant les cinq membres du Conseil d'Etat, élus deux mois avant son entrée en fonction.
Monica Engheben avait été interrogée par la Commission d'enquête parlementaire (CEP) liée à l'affaire Hainard. D'après une fuite mentionnant ses déclarations devant l'organe d'enquête, la chancelière s'interrogeait sur le rôle de Frédéric Hainard au sein d'un Conseil d'Etat incapable de gouverner.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS