Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La Suisse manque de sages-femmes. A l'occasion de la journée internationale consacrée à cette profession, ce mercredi, l'association faîtière, la FSSF, lance un appel aux autorités afin de remédier à cette situation.
"Une prise en charge des nouveaux-nés, des femmes et des familles par les sages-femmes est incontournable pour garantir un accompagnement de la naissance de haute qualité", a noté la Fédération suisse des sages-femmes (FSSF). Or, dans le domaine des soins ambulatoires, "il n'est actuellement plus toujours possible de trouver une sage-femme pour s'occuper d'une mère qui sort plus tôt de l'hôpital" dans le canton de Vaud ou de Zurich, a expliqué Doris Güttinger, de la FSSF.
Selon les statistiques, quelque 29'000 femmes étaient suivies à domicile pendant le post partum en 2005. Ce chiffre a passé à 40'000 en 2008. "Cela représente une augmentation de 40% au cours de ces trois années et signifie qu'actuellement plus de la moitié des mères en Suisse sont suivies à domicile par une sage-femme".
Mme Güttinger relève que l'introduction des forfaits par cas liés aux prestations DRG (Diagnosis Related Groups) ne va pas améliorer les choses. Si la FSSF ne critique pas la réduction de la durée d'hospitalisation des femmes après l'accouchement liée à l'introduction de ces forfaits, elle attire l'attention sur les mesures nécessaires afin de répondre aux besoins résultant des transferts de prestations vers le secteur ambulatoire.
"Si rien n'est entrepris, une péjoration massive du suivi obstétrical risque d'apparaître en Suisse", a averti la FSSF. Cette dernière demande donc aux pouvoirs publics de permettre la création en suffisance de postes de sages-femmes.
Selon les chiffres de la FSSF, quelque 2500 sages-femmes exercent actuellement en Suisse, dont 750 sont indépendantes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS