Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de huit mois après la disparition des jumelles de Saint-Sulpice (VD), leur mère a annoncé vendredi la mise sur pied d'une fondation nommée "Missing Children Switzerland". Elle offrira un soutien aux familles de mineurs disparus en Suisse.

Cette annonce coïncide avec le 7e anniversaire des deux fillettes. "Je voulais faire quelque chose pour elles, je ne pouvais pas rester à la maison à ne rien faire", a expliqué Irina Lucidi, très émue. "Nous voulons que quelque chose de positif sorte de cette expérience très difficile", a ajouté son frère Valerio Lucidi.

Ligne téléphonique d'urgence

Une ligne téléphonique d'urgence en quatre langues, accessible 24 heures sur 24, sera mise sur pied le 30 janvier prochain, exactement un an après la disparition d'Alessia et Livia. Un conseiller prendra en charge le cas et fera l'interface entre la famille et les différents intervenants - policiers, juges, psychologues.

Les enquêtes sont du ressort de la police, mais l'expérience européenne montre que de telles ONG peuvent jouer un rôle essentiel, a estimé Mme Lucidi. Elles peuvent aider les proches, organiser des campagnes d'affichage ou susciter des témoignages qui nourriront l'enquête.

Améliorations

Deuxième mission de Missing Children: sensibiliser le public et les institutions à la problématique des disparitions de mineurs. "Ce phénomène reste peu connu en Suisse, alors qu'il est plus fréquent qu'on ne l'imagine", affirme Irina Lucidi.

Troisième axe d'activités: le terrain juridique. L'Institut de criminologie et de droit pénal de l'Université de Lausanne sera mandaté pour réaliser une analyse du cadre législatif existant en Suisse et proposer des améliorations.

Les frais de fonctionnement de la ligne téléphonique et de la fondation sont estimés à 500'000 francs par an. Les Lucidi ont lancé un appel à la générosité mais aussi aux bonnes volontés. La fondation souhaite créer un réseau national de bénévoles prêts apporter une aide logistique sur le terrain.

ATS