Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paquets de cocaïne présentés lors d'une conférence de presse par la police à Bogota (archives).

KEYSTONE/AP/FERNANDO VERGARA

(sda-ats)

Les autorités colombiennes ont saisi dans le port de Buenaventura en Colombie près d'une demi-tonne de cocaïne dans une cargaison de pulpe de fraises congelées en partance pour le port belge d'Anvers. La police l'a annoncé jeudi.

"Le personnel des services anti-stupéfiants du contrôle portuaire à Buenaventura a saisi 495 kilogrammes de chlorhydrate de cocaïne", a indiqué à la presse le commandant régional de la police anti-stupéfiants Arlex de Jesús Escobar.

"Nous avons réussi à trouver la drogue cachée et camouflée dans une cargaison de fraises congelées", a-t-il précisé.

Selon un communiqué de la police, cette cargaison devait être acheminée au port belge d'Anvers.

Inspection fouillée

L'insuffisance de documents relatifs à l'exportation de marchandises a amené les agents anti-stupéfiants à "mener une inspection plus détaillée" de la cargaison, à l'aide d'un chien spécialisé dans la détection de drogues.

Les paquets contenant la drogue avaient été mélangés à de la pulpe de fruits avant qu'elle ne soit congelée.

Le mois dernier, les autorités ont découvert trois cargaisons de cocaïne prêtes à être embarquées pour Anvers a précisé la police, qui enquête pour savoir s'il y a un lien entre ces trois affaires.

La Colombie est le premier producteur mondial de feuilles de coca, composant de base de la cocaïne. Selon le dernier rapport de l'ONU, elle a exporté quelque 442 tonnes de cette drogue en 2014.

ATS