Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les saisies de méthamphétamines en Asie-Pacifique ont quadruplé en cinq ans (archives).

KEYSTONE/EPA/NARONG SANGNAK

(sda-ats)

La police thaïlandaise a saisi pour 30 millions de dollars de drogue, notamment sept millions de comprimés de méthamphétamine. Elle a fait une descente dans des entrepôts gérés par un réseau du parrain de la drogue laotien, arrêté à Bangkok en janvier.

Neuf Thaïlandais ont été appréhendés lors des deux raids dimanche et lundi, qui ont permis de saisir également 50 kg de kétamine et 60 kg de méthamphétamines en cristaux, communément appelée "ice". "La drogue était conservée dans des entrepôts, en attendant d'être livrée à des petits dealers", a expliqué Wuttipong Phetkamnerd, responsable du département antidrogue pour le centre de la Thaïlande.

"Ce réseau est lié à Xaysana", a-t-il ajouté, faisant référence au parrain de la drogue laotien de 42 ans. Ce dernier a été arrêté à l'aéroport de Bangkok lors d'une spectaculaire opération qui s'était déroulée sous l'oeil médusé des touristes.

Cet homme clé du trafic de drogues de synthèse en Asie du Sud-Est, surnommé "Monsieur X" par les enquêteurs, vivait avant son arrestation en toute impunité au Laos, entre voitures de luxe et festivités. En Thaïlande, il fréquentait les fêtes de la haute société.

Triangle d'Or

Le Laos, pays où règne corruption et opacité, est aussi une bonne base arrière pour les trafiquants de par sa position géographique, au coeur du fameux "Triangle d'Or". Il est en effet facile d'accéder de là aux laboratoires clandestins de Birmanie voisine où est produite la méthamphétamine, ensuite écoulée sur les marchés voisins, en Thaïlande ou en Malaisie.

Les trafiquants laotiens ont misé sur le développement constant de l'addiction aux méthamphétamines en Asie du Sud-Est, des ouvriers malaisiens aux noceurs de Bangkok ayant besoin de recharger leurs batteries pour des raisons différentes. Les saisies de méthamphétamines en Asie-Pacifique ont quadruplé en cinq ans, d'après l'ONU qui estime que la production et la consommation des drogues de synthèse a explosé dans la région.

ATS