Toute l'actu en bref

"Il est probable que le camion et la semi-remorque attachée servaient d'entrepôt pour un laboratoire d'ecstasy", a indiqué la police de Rilland (image symbolique).

KEYSTONE/EPA DPA/HENNING KAISER

(sda-ats)

La police néerlandaise a saisi dans un camion des matières premières permettant de fabriquer environ un milliard de cachets d'ecstasy, a indiqué la police locale dans la nuit de jeudi à vendredi. Le véhicule était parqué à l'abri des regards sur une route de campagne.

"Il est probable que le camion et la semi-remorque attachée servaient d'entrepôt pour un laboratoire d'ecstasy", a indiqué la police de Rilland, dans le sud-ouest du pays, près de la frontière avec la Belgique.

Dans le camion ont été retrouvés une centaine de bouteilles de dihydrogène, interdites à la ventes aux particuliers, 15'000 kilos de soude caustique et 3000 litres d'autres agents permettant la fabrication des cachets, comme de la méthylamine ou de l'acétone. Ces produits ont une valeur de quelques centaines de milliers d'euros, a souligné la police, sans préciser si des arrestations avaient eu lieu.

Une enquête pour déterminer l'origine des produits et leur destination a débuté, a affirmé la police. Elle a souligné que le camion avait une plaque d'immatriculation néerlandaise.

ATS

 Toute l'actu en bref