Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pas question d'instaurer un salaire minimum en Suisse. Le Conseil fédéral a décidé de recommander le rejet de l'initiative populaire de l'Union syndicale suisse (USS). Il ne veut pas lui opposer de contre-projet.

L'initiative "pour la protection de salaires équitables" demande en particulier l'instauration d'un salaire minimum national obligatoire fixé sur une base horaire de 22 francs. Pour le Conseil fédéral, elle remet ainsi en question des mécanismes de fixation des salaires qui ont fait leurs preuves en Suisse depuis des décennies.

La politique salariale suisse est basée sur les principes de la liberté contractuelle et de la liberté syndicale, relève le gouvernement. A ses yeux, l'excellent fonctionnement du partenariat social est un atout majeur pour la place économique suisse.

Marge de manoeuvre réduite

Avec l'introduction d'un salaire minimum légal, il serait affaibli par la diminution de la marge de manoeuvre dans les négociations et de la responsabilité des partenaires sociaux.

Le Conseil fédéral affirme pourtant partager l'objectif des auteurs de l'initiative, soit lutter contre la pauvreté et faire en sorte que toute personne puisse vivre dignement des fruits de son travail.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS