Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"C'est une victoire pour la musique, pour les gens qui font de la musique qui veut vraiment dire quelque chose", a réagi l'artiste portugais Salvador Sobral en recevant le trophée de l'Eurovision.

KEYSTONE/AP/EFREM LUKATSKY

(sda-ats)

Le Portugal a remporté samedi soir à Kiev la 62e édition de l'Eurovision, lors de la grande finale. Le pays était représenté par Salvador Sobral qui a convaincu le jury et le public avec son mélancolique morceau jazzy "Amar Pelos Dois" (Aimer pour deux).

Agé de 27 ans, l'artiste lusitanien, en attente d'une greffe de coeur en raison d'une sévère insuffisance cardiaque, a ému les millions de téléspectateurs du show musical européen. Il s'est octroyé 758 points, loin devant les représentants de la Bulgarie et de la Moldavie, qui complètent le podium. C'est la première fois que le Portugal remporte la compétition.

"C'est une victoire pour la musique, pour les gens qui font de la musique qui veut vraiment dire quelque chose", a réagi le jeune artiste aux longs cheveux noirs et à la barbe parsemée. "La musique, ce n'est pas un feu d'artifices, ce sont des sentiments, essayons de changer cela et de revenir à la musique car c'est ce qui compte", a-t-il ajouté.

Sans chorégraphie envoûtante ni tempo dansant, Salvador Sobral a ainsi interprété un morceau composé par soeur aînée Luisa Sobral, chanteuse à succès. Fait rare à l'Eurovision, le texte était en portugais plutôt qu'en anglais.

Tensions politiques

Le Portugal n'avait jamais dépassé la sixième place. Il succède à l'Ukraine arrivée première en 2016 à l'issue d'un duel très politique avec la Russie grâce à la chanteuse Jamala et une ballade évoquant les persécutions subies à l'époque soviétique par les Tatars de Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014.

Les tensions entre Moscou et Kiev s'étaient de nouveau invitées cette année dans la compétition. La candidate russe Ioulia Samoïlova, qui se déplace en fauteuil roulant, a été interdite d'entrée par les autorités ukrainiennes pour avoir chanté en Crimée. Cette décision a conduit au refus de la Russie de diffuser l'événement, et à l'exclusion du pays.

Le candidat de la Bulgarie Kristian Kostov, âgé de seulement 17 ans, a failli créer la surprise en arrivant deuxième. Né à Moscou et ayant participé à des télé-crochets russes, il s'était lui aussi produit en Crimée depuis l'annexion mais il avait été autorisé à concourir car il n'avait alors que 14 ans.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS