Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe sud-coréen Samsung Electronics, numéro deux mondial des téléphones portables, a dévoilé mercredi à Hong Kong son nouveau smartphone, le Galaxy Nexus sous système d'exploitation Android 4.0 de Google. C'est un concurrent direct du nouvel iPhone 4S d'Apple.

Samsung devait lancer sa commercialisation le 11 octobre, mais avait décidé de la différer par égard pour le co-fondateur d'Apple, Steve Jobs, décédé le 5 octobre.

"Nous sommes très fiers de cet événement", a dit le directeur de la branche communications mobiles de Samsung, lors du lancement. Le Nexus est le premier appareil embarquant la toute dernière version du système Android de Google,, baptisée "Ice Cream Sandwich" ("Sandwich à la glace").

Duel commercial

Il est plus performant en terme de connexion internet, permettant aux mobinautes de surfer à la vitesse 4G, selon les régions, et présente un appareil photo/caméra avec autofocus et logiciel d'édition.

Doté d'un écran tactile haute définition, il est équipé d'une fonction de déverrouillage par reconnaissance faciale ("face unlock") et de la fonction "Android Beam" qui autorise le partage de contenus entre deux combinés,, placés à proximité l'un de l'autre.

Le Galaxy Nexus sera distribué à partir de novembre aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. Son lancement intervient une semaine après celui de l'iPhone 4S, vendu déjà à plus de 4 millions d'unités en Australie, au Canada, en France, en Allemagne, au Japon et en Grande-Bretagne. Il doit sortir le 28 octobre dans 22 pays supplémentaires.

Guerre judiciaire

Samsung et Apple se livrent une véritable guérilla judiciaire dans plusieurs pays, s'accusant mutuellement de contrefaçon au niveau technologique et du design, cherchant à faire interdire leurs produits respectifs.

Apple a vendu 20,3 millions de smartphones au deuxième trimestre, contre 19,6 millions pour Samsung. Certains analystes prédisent que Samsung dépassera le groupe californien dans quelques mois.

ATS