Le géant sud-coréen Samsung Electronics, plus grand fabricant mondial de puces et de smartphones, a annoncé vendredi s'attendre à une chute de 56% de son résultat opérationnel au deuxième trimestre sur un an.

Pour la période d'avril à juin, le résultat opérationnel devrait tomber à 6500 milliards de wons (5,5 milliards de francs), contre 14'870 milliards de wons au cours des mêmes mois de 2018, a indiqué le groupe dans un bref communiqué.

Ses ventes devraient être de l'ordre de 55'000 à 57'000 milliards de wons, contre 58'480 milliards au 2e trimestre 2018. Il n'a pas livré plus de détails.

Samsung Electronics est le fleuron de l'empire Samsung Group, plus grand des conglomérats sous contrôle familial qui dominent les affaires de la onzième économie mondiale et jouent un rôle de premier plan dans les affaires de la Corée du Sud.

Samsung Electronics, réputé pour ses gammes de téléviseurs, smartphones, tablettes et montres connectées Galaxy ou autres produits grand public, a pu se targuer de profits record ces dernières années malgré une série de revers, notamment les démêlés judiciaires de son dirigeant.

L'héritier de Samsung Group, Lee Jae-yong, s'était en effet retrouvé englué dans le vaste scandale de corruption qui avait coûté son poste à l'ex-présidente sud-coréenne Park Geun-hye. Il avait passé quasiment un an derrière les barreaux avant de recouvrer la liberté en février 2018.

Désormais, c'est la conjoncture du secteur électronique qui l'affecte, du fait notamment d'une chute des prix de certains semi-conducteurs en raison d'une surproduction face à une demande amoindrie. La montée en puissance technique et industrielle de groupes chinois pèse également.

Samsung a commercialisé récemment son smartphone S10, un modèle haut de gamme de 5e génération (5G), pour accompagner l'ouverture commerciale dans sa patrie d'un des tout premiers réseaux 5G au monde. La 5G est une nouvelle infrastructure cellulaire pour les échanges de données en mobilité, dont les capacités, en théorie du moins, autorisent la connexion d'un nombre bien plus conséquent d'appareils et des débits très supérieurs à ceux de la 4G actuellement en service dans de très nombreux pays.

Cependant, le groupe a été contraint de différer la sortie de son modèle le plus attendu présenté en février, le Galaxy Fold, un smartphone ressemblant à un livre, avec un grand écran pliable au milieu, en raison de défauts techniques constatés.

Ce type de smartphone présenté comme révolutionnaire, que d'autres fabricants ont aussi dans leur tiroir (dont le chinois Huawei), doit contribuer à réactiver la demande et redonner du tonus à un secteur qui calait un peu en termes d'innovation. Selon les propos de dirigeants de Samsung rapportés par les médias ces derniers jours, les problèmes sont désormais résolus et une nouvelle date de sortie du Galaxy Fold devrait être prochainement annoncée.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.