Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans la foulée du sacndale sur les notes de frais des élus de la Ville de Genève, la Grande Argentière Sandrine Salerno veut en finir avec l'indemnité forfaitaire (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

La cheffe du département des finances de la Ville de Genève, Sandrine Salerno, veut supprimer l'allocation forfaitaire des conseillers administratifs. La magistrate va proposer de garder uniquement le remboursement des frais effectifs.

Elle fera cette proposition à ses collègues dans le projet de budget 2019, a indiqué l'élue socialiste dans un entretien paru vendredi dans Le Courrier. C'est la première fois que la magistrate s'exprime depuis la publication la semaine dernière du rapport explosif de la Cour des comptes sur les frais professionnels de l'exécutif.

"Même s’il m’est difficile de remettre en question du jour au lendemain un système que j’ai pratiqué depuis douze ans, je dois entendre que pour les gens cela fait trop de facilités", a expliqué Mme Salerno. "Ils ont raison", a-t-elle ajouté.

La Cour des comptes avait relevé qu'en plus des remboursements des frais effectifs- 120 764 francs en 2017 pour l'ensemble de l'exécutif - les élus touchent annuellement une allocation forfaitaire pour frais professionnels de 13'200 francs chacun et 6500 francs de plus pour le maire. Mme Salerno a entendu l'incompréhension de la population sur ce "cumul des couches".

La socialiste se dit aussi "ouverte à fixer des plafonds" dans le nouveau règlement sur les frais professionnels des élus. Reste à savoir à quelle hauteur. "Au vu de la crise de confiance envers nous, je souhaite un dialogue constructif en commission des finances pour aboutir à un règlement qui paraisse juste à toutes les parties", a-t-elle souligné.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS