Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sanofi réalise de meilleures ventes que prévu

Selon Sanofi, les résultats ont été soutenus par la croissance à deux chiffres de la médecine de spécialités et des marchés émergents, ainsi que la bonne performance des vaccins (archives).

KEYSTONE/EPA FILE/YOAN VALAT

(sda-ats)

Le numéro un pharmaceutique français Sanofi a publié mercredi des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre, avec des ventes gonflées notamment par une accélération de ses activités de spécialités et par un rebond dans les vaccins.

Le chiffre d'affaires a totalisé 9,39 milliards d'euros (10,71 milliards de francs), soit une progression de 3,7% ou de 6,3% à taux de change constants, marquant ainsi le retour à la croissance promis par le groupe, après un premier semestre plutôt terne.

Le bénéfice net s'avère lui aussi légèrement meilleur que prévu, à 2,27 milliards d'euros (2,58 milliards de francs) sur le trimestre écoulé, un bond de 45,7% sur un an, selon un communiqué.

"Sanofi est entré au troisième trimestre dans une nouvelle période de croissance" s'est félicité son directeur général Olivier Brandicourt, cité dans le communiqué.

"Nous avons obtenu des résultats solides, soutenus par la croissance à deux chiffres de la médecine de spécialités et des marchés émergents, ainsi que la bonne performance des vaccins", a-t-il ajouté.

Les ventes de la division de médecine de spécialités (Sanofi Genzyme) ont en effet décollé de 36,1% à devises constantes sur le trimestre écoulé, à 1,9 milliards d'euros.

Cette division profite notamment du dynamisme de la nouvelle franchise d'immunologie, avec le traitement Dupixent indiqué contre l'eczéma sévère, et de sa franchise encore plus récente dans les maladies rares du sang, créée à la suite de la double acquisition en début d'année des biotechs Bioverativ et Ablynx.

Les ventes trimestrielles de vaccins ont grimpé de 8,2% à 2 milliards d'euros, sous l'effet de l'amélioration des approvisionnements du vaccin pédiatrique Pentaxim en Chine, qui était attendue.

Le point noir persistant du groupe demeure son activité dans le diabète, toujours affectée par les baisses de prix des insulines aux Etats-Unis. Cette activité a baissé de 9,2% à devises constants, à 1,37 milliard d'euros.

Par zones géographiques, les ventes trimestrielles de Sanofi ont néanmoins augmenté dans toutes les régions à taux de change constants, et en particulier dans les marchés émergents (+10,4%).

Le groupe est désormais plus confiant sur son objectif pour 2018: il prévoit une croissance du bénéfice net par action de ses activités poursuivies comprise entre 4% et 5% à taux de change constants, contre une fourchette comprise entre 3% et 5% précédemment.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.