Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les sans-papiers et leurs sympathisants qui occupaient depuis une semaine une partie d'un parc voisin du Palais fédéral à Berne ont commencé à démonter leur camp de protestation. L'ultimatum qui leur avait été fixé arrivait à échéance à 10h00.
Les militants tirent un bilan positif de leur action. Ce camp de la Kleine Schanze, près du Palais fédéral, est la première étape d'une mobilisation à l'échelle nationale, a déclaré la porte-parole et activiste du mouvement "Bleiberecht" (droit de rester), Sarah Schilliger. D'autres actions sont prévues cet été.
Les activistes veulent désormais attendre la réaction de la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf, a ajouté Mme Schilliger. Ils ont transmis une lettre à la ministre de la justice, dans laquelle ils demandent de meilleures conditions de vie pour les sans-papiers en Suisse.
Dans la foulée d'une manifestation, Entre 200 et 300 requérants d'asile et activistes ont campé depuis le week-end dernier sur la "Kleine Schanze", selon la porte-parole. Celle-ci considère comme un succès la coordination quasi nationale du mouvement "Bleiberecht".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS