Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le traitement des maladies mentales ne doit pas être considéré comme un luxe. La directrice générale de l'OMS Margaret Chan a appelé jeudi la communauté internationale à renforcer les moyens de lutter contre ces maladies.
Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 150 millions de personnes souffrent de dépression dans le monde, 40 millions d'épilepsie, 24 millions de démence dont la maladie d'Alzheimer et un million se suicident chaque année. L'alcoolisme cause des troubles neurologiques chez 125 millions de personnes supplémentaires.
Les maladies mentales et neurologiques sont à l'origine de 14% du fardeau mondial des maladies, dont les trois quarts se produisent dans les pays à bas ou moyen revenu. Une personne sur quatre dans le monde connaît un trouble mental à un moment ou à un autre de sa vie.
"Les chiffres ne disent pas tout. Ils ne mesurent pas les souffrances, l'isolement, la perte de productivité, le recul en matière de développement humain", a déclaré la directrice générale de l'OMS Margaret Chan en ouvrant une réunion d'experts avec les représentants des gouvernements à Genève.
L'OMS a lancé à cette occasion un nouveau guide pour simplifier le traitement des maladies mentales, destiné aux non-spécialistes. "Il y a un fossé entre les personnes qui souffrent de troubles mentaux et celles qui reçoivent un traitement. Dans certains pays en développement, ce fossé peut atteindre 80% des malades", a déploré Margaret Chan.
Technologies coûteuses non-indispensablesElle a dénoncé l'ignorance du public, mais aussi la stigmatisation et la marginalisation des malades mentaux. Les ressources disponibles sont insuffisantes. Dans une majorité de pays, moins de 2% des budgets de la santé vont aux maladies mentales.
"Nous sommes confrontés à une perception erronée que les maladies mentales sont un luxe sur l'agenda de la santé, que les soins sont hors de portée face à des maladies au taux de mortalité plus élevé qui se taillent la part du lion dans les budgets", a déclaré la responsable de l'OMS.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS