Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Alors que l'explosion des coûts de la santé pèse fortement sur les ménages, elle est aussi un facteur de croissance économique et contribue au bien-être de la population, selon une étude des entreprises pharmaceutiques. A long terme, les avantages sont plus nuancés.
Les dépenses de santé sont en hausse constante: en 2008, elles ont grimpé de 5,9% par rapport à 2007, pour atteindre 58,5 milliards de francs, a rappelé l'Association des entreprises pharmaceutiques en Suisse.
L'enquête montre d'une part que les coûts de la santé font peser sur les ménages une charge financière "non négligeable": même après réductions de primes, les dépenses consenties dans ce domaine représentaient en 2007 environ un septième du revenu disponible. Les ménages à faible revenu et ceux avec enfants sont les plus touchés.
PIB en hausse de 0,3%Les dépenses de santé élevées ont cependant aussi du bon, affirme l'enquête: une augmentation des coûts de la santé de 5 milliards de francs ferait croître de 0,3% le PIB. Quant au taux d'emploi, il s'élèverait de 0,53%, soit 17'000 équivalents plein temps.
Ces effets positifs, l'étude les explique par le fait que le secteur de la santé recourt moins aux importations que les autres branches économiques en Suisse. Le PIB est par conséquent accru de 0,16%. L'intensité de création de valeur et de main-d'oeuvre est, elle, en moyenne plus forte dans le domaine de la santé et y progresse donc plus vite.
L'explosion des coûts de la santé profite surtout aux prestataires intermédiaires, tels que l'industrie de précision, les assurances, la recherche-développement, la chimie-pharma, ou encore les sous-secteurs de la santé. Du côté des branches perdantes, l'étude cite la formation, l'industrie mécanique, l'immobilier et la restauration, très axés sur la consommation finale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS