Toute l'actu en bref

C'est désormais officiel: les monoplaces Sauber seront équipées de moteurs Honda dès la saison 2018.

La nouvelle a été confirmée dans un communiqué diffusé dimanche matin par l'écurie suisse de Formule 1. Honda possédait jusqu'ici un contrat d'exclusivité avec l'écurie McLaren, avec qui le manufacturier japonais est engagé depuis 2015.

"C'est un grand honneur pour Sauber de pouvoir travailler avec Honda dans les saisons à venir. Notre réalignement n'est pas seulement visible à travers notre changement de propriétaire mais aussi avec ce nouveau partenariat technologique avec Honda", a réagi la patronne de Sauber Monisha Kaltenborn. "Nous nous réjouissons énormément d'entamer ce partenariat, qui va nous permettre de nous remettre sur la voie du succès, tant du point de vue stratégique que technologique", explique-t-elle encore dans un communiqué où Sauber remercie Ferrari pour les nombreuses années de collaboration.

Les problèmes de trésorerie à répétition de l'écurie, qui dispute en 2017 sa 25e saison en F1, avaient en effet conduit à un changement de propriétaire en juillet, avec la prise de contrôle effectuée par le groupe d'investissements suisse Longbow Finance. Sauber est actuellement équipée d'un moteur Ferrari version 2016, qui ne devrait pas recevoir d'évolutions en cours d'année. Le contrat avec Honda devrait porter au moins jusqu'en 2018, mais aucun détail n'a été dévoilé concernant ses termes.

"En plus du partenariat avec McLaren entamé en 2015, nous allons commencer à fournir des groupes propulseurs à Sauber, en tant qu'écurie cliente, à compter de l'an prochain", a précisé Katsuhide Moriyama, responsable de la marque et de la communication d'Honda. "C'est un défi nouveau pour les activités de Honda en F1. Afin de tirer le meilleur parti de fournir deux écuries en même temps, nous allons renforcer les systèmes et les capacités de nos deux sites de Sakura (au Japon) et Milton Keynes (Grande-Bretagne)."

Après deux saisons en demi-teinte depuis le début du partenariat avec le motoriste japonais (9e en 2015, 6e en 2016), McLaren connaît un début de saison 2017 catastrophique, du fait de gros problèmes de fiabilité de son groupe propulseur depuis les essais hivernaux. Elle n'a encore inscrit aucun point et n'a franchi la ligne d'arrivée qu'à une seule reprise avant le GP de Russie de ce dimanche.

ATS

 Toute l'actu en bref