Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'espoir de l'écurie Sauber de remporter son appel dans le conflit qui l'oppose au pilote Giedo Van der Garde est tombé. Le team suisse doit offrir un cockpit au Néerlandais comme pilote-titulaire.

Ainsi, le dernier recours de l'équipe Sauber, matérialisé par un appel dans le conflit avec Van der Garde, a échoué. La Cour suprême de l'Etat de Victoria à Melbourne a donné raison au Néerlandais et lui a ainsi permis d'obtenir un des deux volants de l'écurie zurichoise pour toute la saison 2015 de Formule un.

Pour le tribunal, le fait que les conditions de sécurité n'étaient pas assurées avec Van der Garde au volant dès le premier Grand Prix selon Sauber, n'entrait pas en ligne de compte tout comme les contrats des deux pilotes Felipe Nasr et Marcus Ericsson. Les requêtes du plaignant (Van der Garde) étaient totalement justifiées d'un point de vue juridique.

Le jugement oblige la direction de l'écurie Sauber à agir rapidement, puisque dès 2h30 heure suisse dans la nuit de jeudi à vendredi se déroulera la première séance d'essais en vue du Grand Prix d'Australie. Il faudra préparer une des deux voitures pour Van der Garde. Mais avant tout, Monisha Kaltenborn et les autres responsables de l'équipe Sauber devront décider quel pilote entre Nasr et Ericsson doit laisser son volant au Néerlandais.

Bien que le Brésilien et le Suédois ont été engagés en amenant une somme totale estimée à 20 millions de francs, l'écurie devra trancher et perdre une grosse somme en raison de la décision de la Cour suprême. Kaltenborn, ancienne juriste, a très mal préparé son affaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS