Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sauber et Force India ont retiré "avec effet immédiat" la plainte qu'elles avaient déposée en 2015 auprès de la Commission européenne au sujet de la répartition des revenus commerciaux de la F1.

Elles la jugeait "anti-concurrentielle", ont annoncé les deux écuries dans un communiqué.

Cette décision fait suite au rachat des droits commerciaux de la F1 par le groupe américain Liberty Media en janvier 2017, précisent-elles.

"Leur approche a amené une nouvelle culture de transparence dans la discipline et illustre la volonté de débattre des problèmes fondamentaux, tels que la répartition des revenus, le contrôle des coûts et le règlement moteur", écrivent les deux équipes.

"Alors que les préoccupations qui avaient conduit à cette plainte étaient pleinement justifiées, nous estimons que cette approche nouvelle nous apporte l'assurance que nos griefs seront étudiés avec objectivité et nous préférons résoudre les problèmes à travers le dialogue plutôt que sur un plan juridique", poursuivent-elles.

Cette plainte dénonçait les revenus supplémentaires versés à cinq écuries (Ferrari, Red Bull, Mercedes, McLaren et Williams) en vertu d'un statut "historique" variable de l'une à l'autre, selon un accord qui court jusqu'à 2020, ainsi que la manière dont les règlements de la F1 sont modifiés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS