Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski nordique - Simon Ammann a alterné le bon et le très médiocre ce week-end à Val di Fiemme (It).
Au lendemain de sa 5e place, son meilleur résultat de l'hiver en Coupe du monde de saut, il a échoué à la 31e place lors du deuxième concours, manquant la qualification pour la finale pour la première fois depuis quatre ans.
Avec le vent dans le dos, les conditions étaient difficiles sur le tremplin des Mondiaux 2013, et Ammann en a particulièrement souffert puisqu'il a manqué son envol. Désireux de prendre des risques, il a un peu trop attaqué à l'impulsion et s'est retrouvé dans une mauvaise position. Il n'a plus pu la corriger. Crédité de 115,5 m, il a raté de 0,5 point l'accès parmi les 30 meilleurs admis en deuxième manche. Pareille mésaventure ne lui était plus survenue depuis mars 2008, lors de sa 33e place à Lillehammer. Avec son 5e rang de la veille, tout près du podium, et son bon saut en qualifications, Ammann avait cependant laissé entrevoir un regain de forme.
La victoire - sa cinquième en carrière - est revenue dimanche au Polonais Kamil Stoch, auteur d'un remarquable deuxième saut à 131,5 m. Stoch a devancé de 1,6 point l'Autrichien Gregor Schlierenzauer, vainqueur la veille pour la 40e fois en Coupe du monde. Avec une première et une deuxième places, le Tyrolien fait la bonne opération du week-end et revient sur les talons de son compatriote Andreas Kofler (seulement 16e dimanche) au général. Le Norvégien Anders Bardal, 3e dimanche et 4e samedi, n'a pas dit son dernier mot non plus pour le globe de cristal.

ATS