Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Sud-Coréen soupçonné d'avoir assassiné sa petite amie a été condamné jeudi à la prison à vie. La mort avait été dans un premier temps attribuée à un étouffement alors que la jeune femme dégustait un petit poulpe vivant, un met prisé en Corée du Sud.

Le tribunal criminel d'Incheon, à l'ouest de Séoul, a condamné Kim, 31 ans, pour le meurtre avec préméditation de sa jeune compagne dans un motel de la ville en avril 2010. Les deux amants avaient pris une chambre après avoir acheté deux poulpes vivants dans un restaurant local.

La consommation des petits céphalopodes est courante en Corée du Sud mais peut se révéler fatale lorsqu'un tentacule s'engouffre malencontreusement dans le pharynx, provoquant une asphyxie.

C'est exactement ce qui était arrivé à sa petite amie, avait raconté Kim en appelant la réception. Transportée à l'hôpital, la jeune femme était décédée seize jours plus tard. Un tentacule avait été effectivement retrouvé coincé dans sa gorge et sa mort avait été attribuée à une suffocation. Le corps avait été incinéré.

Assurance-vie

Mais le père de la victime a découvert qu'elle avait signé une assurance vie, pour 200 millions de wons (168'600 francs) au profit de son compagnon, une semaine avant son décès. Une enquête a alors été rouverte et Kim arrêté deux ans plus tard.

En dépit de la crémation du corps, le tribunal d'Incheon a estimé que les "preuves indirectes" étaient suffisantes pour un verdict de culpabilité à l'encontre de Kim, lequel continue de protester de son innocence.

"La cause la plus probable de la mort est la suffocation avec des vêtements légers (...). La victime avait toujours eu des problèmes pour mâcher, et par conséquent il est improbable qu'elle ait mangé un gros poulpe (...) sans le découper" au préalable, a déclaré à l'AFP un porte-parole du tribunal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS