Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans un communiqué, la police déclare que Hyn-min "dément ses agissements délictueux" (archives).

KEYSTONE/AP/AHN YOUNG-JOON

(sda-ats)

La police sud-coréenne a réclamé vendredi un mandat d'arrêt contre une héritière de Korean Air. Elle est accusée d'avoir arrosé un associé de jus de fruits. Des centaines d'employés devaient manifester vendredi contre la famille régnante, de plus en plus controversée.

Le commissariat de Gangseo, à Séoul, accuse Cho Hyun-min, fille de Cho Yang-ho, président de Hanjin Group et de la compagnie aérienne Korean Air, d'agression et d'entrave à la bonne marche de l'entreprise.

Hyun-min est la petite soeur de Cho Hyun-Ah. Cette dernière s'était illustrée en 2014 en forçant deux membres d'équipage à se mettre à genoux pour demander pardon après s'être vu servir des noix de macadamia dans leur paquet et non dans un bol. Cette affaire avait mis en lumière l'arrogance des des fils et filles des puissants patrons de "chaebols", ces conglomérats qui dominent l'économie sud-coréenne.

Manifester oui, mais caché

Et la semaine dernière, la police a annoncé l'ouverture d'une enquête sur des violences dont est accusée leur mère, Lee Myung-hee. Celle-ci est soupçonnée de toute une série d'abus, commis contre des employés de Korean Air mais aussi des ouvriers rénovant sa maison, les médias parlant de hurlements, d'imprécations, de gifles et de coups de pied.

Des centaines d'employés et d'anciens employés de la compagnie étaient attendus dans la rue vendredi pour protester contre le comportement de la famille, portant des masques et des lunettes noires pour dissimuler leur identité. La loyauté envers l'entreprise est primordiale en Corée du Sud. Il très rare de voir des salariés se retourner en public contre leur direction.

Preuves détruites?

Dans un communiqué, la police déclare que Hyn-min "dément ses agissements délictueux". "Mais l'enquête, y compris les témoignages des victimes et témoins ainsi que les enregistrements audio, tendent à démontrer un délit".

Les policiers ont saisi le parquet pour qu'il demande à la justice d'émettre un mandat d'arrêt à son encontre, faisant valoir la possibilité de destruction de preuves. Cho père a présenté ses excuses pour le comportement de ses filles et leur a ordonné de démissionner.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS