Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le vice-président d'Equateur, Jorge Glas, déchu de sa fonction suite à son absence du pouvoir depuis son emprisonnement (archives).

KEYSTONE/EPA EFE/JOSE JACOME

(sda-ats)

Le vice-président d'Equateur, Jorge Glas, sera déchu de sa fonction mardi à minuit suite à son absence du pouvoir depuis son emprisonnement. C'est le plus haut responsable politique actif d'Amérique latine condamné dans le vaste scandale de corruption Odebrecht.

Jorge Glas, placé le 2 octobre en détention préventive, puis condamné à six ans de prison pour avoir perçu 13,5 millions de dollars de pots-de-vin du groupe de travaux publics brésilien, cesse automatiquement d'être vice-président pour "manque définitif" à son poste depuis plus de trois mois, comme le prévoit la Constitution équatorienne.

"Bien sûr que oui!", a répondu mardi le parlementaire Ricardo Zambrano, secrétaire exécutif du mouvement socialiste Alianza Pais (AP, au pouvoir), en confirmant la déchéance du vice-président.

"Il est important de comprendre ce nouveau moment que traverse l'Equateur et que la nouvelle vice-présidence, pour laquelle le président doit présenter une liste, doit être occupée par la meilleure Equatorienne ou le meilleur Equatorien", a déclaré ce parlementaire à la chaîne Ecuavisa.

'Question de temps'

La Constitution prévoit qu'en cas d'absence définitive du vice-président le Congrès élise un remplaçant à la majorité de 69 des 137 députés, à partir d'une liste établie par le chef de l'Etat. Mais depuis la prise de fonction du président Lenin Moreno, AP est divisé entre ses partisans et ceux de son prédécesseur, le charismatique mais polémique Rafael Correa, resté dix ans au pouvoir.

Si le Parlement ne se prononce pas dans les 30 jours, la première personne de la liste sera considérée comme élue.

"De plein droit, les trois mois d'absence impliquent que l'absence temporaire devienne définitive sans nécessité de déclaration parlementaire ou d'intervention d'un autre organe du pouvoir public tel que la Cour constitutionnelle", a déclaré le juriste Rafael Oyarte. Il a ajouté que "le président Moreno est habilité à présenter la liste à partir de demain" mercredi.

M. Zambrano, dirigeant du courant moréniste d'AP, a estimé que l'envoi de la liste par le chef de l'Etat n'est qu'"une question de temps", liste qui pourrait inclure les noms de l'actuelle vice-présidente par intérim, Maria Vicuña, ou de la ministre de l'Industrie, Eva Garcia.

Association illicite

Le 13 décembre, une chambre pénale de la Cour de justice, juridiction suprême équatorienne, a condamné M. Glas pour association illicite après l'avoir déclaré coupable d'avoir reçu les pots-de-vin par l'intermédiaire d'un oncle, condamné à la même peine dans ce vaste scandale de corruption qui a éclaboussé de nombreuses personnalités dans douze pays d'Amérique latine et d'Afrique.

Jorge Glas, âgé de 48 ans et qui a annoncé son intention de faire appel, est le plus important responsable politique en fonction de la région a été sanctionné dans cette affaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS