Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le programme de gestion des déchets radioactifs rend sceptiques les organisations environnementales et les cantons. Les échéances prévues sont jugées trop optimistes. La Fondation suisse de l'énergie considère que le programme n'est pas mûr.

L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN), l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) et la Commission de sécurité nucléaire (CSN) ont pris position lors d'une consultation qui échoit vendredi.

Cantons et organisations environnementales avaient déjà pu donner leur avis en 2008 devant la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) au moment de l'élaboration du programme. Celui-ci livre une approche globale de la conception à la fermeture des dépôts en couches géologiques profondes.

Il tient compte de données relatives à la provenance, au type et à la taille des déchets, de leur distribution aux dépôts, d'un plan de réalisation et d'échéances. Le nécessaire stockage provisoire des déchets, le planning financier et la stratégie d'information en font également partie. Par contre, rien n'est précisé sur les sites utilisés.

De plus longues échéances

Selon la Fondation suisse de l'énergie, le calendrier devrait être plus détaillé et réaliste. Elle insiste sur le fait que la planification risque de faillir si on ne dispose pas des mêmes connaissances géologiques pour tous les sites potentiels.

Le gouvernement du canton de Soleure, un emplacement possible pour accueillir un dépôt, critique les échéances du programme de la Nagra. Celui doit être retravaillé et répondre à certaines questions encore ouvertes. Le gouvernement soleurois demande que le traitement des déchets radioactifs ne soit abordé qu'après 2050.

Le groupe de travail des cantons sur la sécurité (SiKa), où siègent des représentants des potentiels sites d'accueil pour les dépôts (ZH, AG, NW, TG, SO, OW, SH) et les équipes cantonales d'experts sur la sécurité jugent aussi trop optimistes les échéances du programme. Les deux entités demandent de revoir les variantes possibles autour du concept de dépôt.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS