Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Schaffhouse - Un dépôt pour déchets radioactifs au nord de Zurich affaiblirait fortement le développement économique et la population du canton de Schaffhouse. C'est ce que révèle une étude publiée par le gouvernement schaffhousois.
Les conclusions de l'étude encouragent le Conseil d'Etat à continuer à lutter contre la construction d'un tel dépôt dans la région, a indiqué son président Erhard Meister. Un dépôt définitif dans le Weinland zurichois ou le Südranden (SH) aurait en effet des conséquences sur la ville de Schaffhouse, "le moteur de la région".
Les deux sites envisagés par la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) sont situés à quelques kilomètres de l'agglomération schaffhousoise, où se trouvent 80% de la population et des postes de travail du canton, a expliqué M. Meister. Les conclusions sont les mêmes pour les deux sites.
L'image du canton se détériorerait. Schaffhouse perdrait entre 15 et 33 millions de francs de recettes fiscales par an. La population diminuerait de 2000 à 5000 personnes et il y aurait entre 1000 et 2000 places de travail en moins dans la région.
Le gouvernement schaffhousois reproche à la Confédération de ne pas tenir compte des effets économiques dans sa recherche de l'endroit idéal pour un dépôt de déchets radioactifs. Selon M. Meister, l'étude montre aussi qu'un dédommagement unique des cantons touchés ne permettrait pas de compenser les effets économiques négatifs à long terme.
Le Département fédéral de l'énergie a critiqué l'étude commandée par le canton de Schaffhouse car celle-ci ne permet pas de comparaisons avec les autres cantons dans lesquels un dépôt pourrait être créé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS