Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne a remporté le troisième match de la finale des play-off de LNA. Un but de Tristan Scherwey à la 70e a permis aux Bernois de s'imposer 3-2 et de mener 2-1 dans la série.

Après un engagement, Scherwey a surpris Merzlikins d'une reprise instantanée. La victoire n'est pas volée pour les joueurs de la capitale. Ils se sont créé les meilleures chances de buts en prolongation.

La finale aura eu son tiers-temps "pourri". La première période de ce troisième acte a tourné au cauchemar. Il a duré 46 minutes au cours duquel les arbitres ont distribué pas moins de 36' de pénalités. Chaque accrochage n'était que prétexte à bagarre. Le plus généreux fut l'unique buteur du deuxième match: Thomas Ruefenacht, qui a écopé de deux fois deux fois deux minutes. Le Bernois s'était généreusement proposé pour défendre son coéquipier Conacher, très mal après avoir perdu son casque et couché sous Sannitz.

Les esprits se sont un peu calmés par la suite même si les Luganais avaient clairement choisi leur cible: Conacher. Ils ont tout essayé pour le faire sortir de ses gonds. Même Pettersson y est allé de son petit coup vicieux sans en avoir l'air au milieu de la patinoire. Ce fut malheureusement l'une des rares fois où l'on a vu le Suédois. Comme son compatriote Klasen, il est porté disparu depuis le premier match où le duo scandinave avait livré un gala.

Les Bernois ont compris qu'avec un engagement physique total, ils mettent mal à l'aise les deux attaquants suédois. Même si c'est le troisième compère, Tony Martensson, qui a égalisé en supériorité numérique. L'ancien joueur du SKA St-Pétersbourg répondait ainsi à l'ouverture du score de Bodenmann intevenue sur un contre en infériorité numérique (21e). Le Bernois a enfin réussi un shoot digne d'un médaillé d'argent du Mondial 2013, ce qu'il n'a fait qu'avec parcimonie cette saison.

Les joueurs de la capitale ont connu une bonne période au deuxième tiers-temps. Scherwey a eu le palet du 2-1 sur le bout de la canne mais Merzlikins est demeuré intraitable (33e). Lugano a pris l'avantage par le "bavard" Lapierre qui a dévié un tir de Chiesa. Les Tessinois s'étaient finalement montrés plus réalistes devant le but adverse.

Les Bernois ont réussi à égaliser par le discret mais efficace Ebbett, laissé seul en embuscade (46e). Mais le temps réglementaire se terminait dans la confusion. Les arbitres n’infligeaient qu’une pénalité mineure à Simon Moser qui avait freiné Brunner d’un puissant coup de canne alors qu’il filait seul au but. Une nouvelle fois le public luganais craquait et lançait sur la glace tout ce qui lui passait dans les mains (57e).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS