Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ebikon/Hergiswil - Schindler a vu son bénéfice net progresser de 5% au cours des neuf premiers mois de l'année à 530 millions de francs. Le chiffre d'affaires du groupe de Suisse centrale, actif dans les ascenseurs et l'informatique, a pour sa part reculé de 0,6% à 9,004 milliards.
Dans son métier de base des ascenseurs et des escaliers roulants, Schindler a dégagé un bénéfice d'exploitation (niveau EBIT) en hausse de 0,8% à 738 millions de francs, a-t-il indiqué mardi. Les ventes ont elles reculé de 1% par rapport aux neuf premiers mois de 2009 pour se fixer à 6,038 milliards.
Commandes en hausse
Les entrées de commandes affichent en revanche une croissance laissant augurer d'une évolution positive du chiffre d'affaires ces prochains mois. Elles ont ainsi progressé de 7,1% pour s'inscrire à 6,642 milliards de francs, précise le communiqué dont le siège opérationnel se trouve à Ebikon (LU).
Les taux de variation exprimés en monnaies locales se révèlent plus favorables (+1,5% pour les ventes par exemple), ce qui reflète la valorisation du franc survenue durant la période sous revue. Le phénomène a du coup enlevé 150 millions de francs au chiffre d'affaires.
Dynamisme latino-américain
En regardant les marchés, Schindler constate un dynamisme particulier dans les régions Asie/Pacifique et Amérique latine. Les produits de l'entreprise lucernoise ont trouvé acquéreurs dans de grands projets ferroviaires à New York ou en Chine ainsi que dans la station de métro londonienne de la gare Victoria.
A l'heure du commentaire, Schindler estime avoir tiré son épingle du jeu en réalisant un troisième trimestre en ligne avec un "bon" premier semestre. Le groupe se félicite notamment d'avoir appliqué une stricte gestion des coûts, tout en accroissant la productivité.
Incertitudes
Pour la fin de l'exercice en cours, Schindler fait toujours part d'un climat d'affaires empreint d'incertitudes. La Chine, l'Inde et l'Amérique latine sont sources de croissance, alors que l'Europe et les Etats-Unis ne connaissent qu'une modeste relance.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS