Navigation

Schmolz+Bickenbach a retrouvé les chiffres noirs au 1er trimestre

Ce contenu a été publié le 22 mai 2014 - 09:00
(Keystone-ATS)

Le groupe sidérurgique germano-lucernois Schmolz+Bickenbach (S+B) a retrouvé les chiffres noirs au premier trimestre. Ces trois mois se soldent par un bénéfice net de 12,4 millions d'euros (15,2 millions de francs), contre une perte de 7,7 millions un an plus tôt.

Le résultat opérationnel brut (EBITDA) s'est amélioré de 36,9% par rapport au 1er trimestre 2013, à 63,8 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires pratiquement stable (+0,5%) de 871,6 millions d'euros, selon le rapport trimestriel publié jeudi.

S+B, qui a mené un sévère programme de réduction des coûts, relève avec satisfaction qu'il se retrouve en zone bénéficiaire pour la première fois depuis le premier trimestre 2012. Pour mémoire, il avait bouclé l'année 2013 sur une perte de 83,7 millions d'euros, déjà réduite de près de moitié par rapport à celle de 162,8 millions essuyée l'année précédente.

Le groupe qui avait procédé à la fin 2013 à une importante augmentation de capital a par ailleurs encore réduit sa dette de 60,9 millions d'euros par rapport aux 610,1 millions affichés à fin 2013. Quant à son effectif, il est resté sensiblement identique d'une année à l'autre, à 10'015 personnes.

Volumes en hausse

Durant la période sous revue, le volume des ventes s'est accru de 9,6% ou 51 kilotonnes à 581 kilotonnes. Le fait que le chiffre d'affaires ne reflète pas cette progression est expliqué notamment par la pression du marché sur les prix de base.

Le volume de ventes se situe légèrement en deçà des attentes des analystes consultés par l'agence AWP. La surprise provient du bénéfice net, près de 60% plus élevé que ce qui était attendu. Pour l'exercice en cours, le groupe actif dans les aciers haut de gamme se dit "prudemment optimiste".

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.