Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Schmolz+Bickenbach a relevé ses prévisions annuelles dans la foulée de la publication de ses résultats au premier semestre (archives).

KEYSTONE/SIGI TISCHLER

(sda-ats)

Schmolz+Bickenbach a profité de l'amélioration des conditions de marché au premier semestre. Le groupe sidérurgique germano-lucernois a inscrit un bénéfice net de 26,5 millions d'euros, alors qu'il avait accusé une perte de 22 millions un an plus tôt.

Sur le plan opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a été multiplié par plus de six à 70,6 millions d'euros (79 millions de francs), contre un résultat de 11,1 millions au premier semestre 2016, a annoncé vendredi Schmolz+Bickenbach.

Le chiffre d'affaires a lui grimpé de 15,1% à 1,41 milliard d'euros. L'amélioration des conditions de marché durant les trois premiers mois de l'année s'est poursuivie au deuxième trimestre, relève le directeur général Clemens Iller, cité dans le communiqué.

La direction de Schmolz+Bickenbach se montre optimiste pour la suite de l'exercice. Elle table à présent cette année sur un résultat EBITDA ajusté compris entre 200 et 220 millions d'euros, contre 160 à 200 millions précédemment.

ATS