Navigation

Schwyz refuse de prêter le Pacte fédéral à Lugano

Le Pacte fédéral de 1291 est conservé depuis 1936 dans le musée qui porte son nom (archives). KEYSTONE/GAETAN BALLY sda-ats
Ce contenu a été publié le 04 octobre 2017 - 14:09
(Keystone-ATS)

Schwyz ne veut pas quitter le Pacte fédéral des yeux. Le gouvernement du canton a rejeté une demande de l'exécutif de Lugano d'emprunter le document historique scellant la naissance de la Confédération en 1291. Il craint que son état ne se détériore.

"Nous considérons qu'un prêt du Pacte fédéral à des musées ou des centres culturels en Suisse est peu judicieux", écrit le Conseil d'Etat schwyzois dans une lettre adressée à l'exécutif de la ville de Lugano. Erwin Horat, directeur des archives cantonales, a confirmé mercredi à l'ats une information révélée par la Luzerner Zeitung et le Bote der Urschweiz.

Le conseiller d'Etat en charge du dossier Michael Stahl (PDC) ne veut pas créer de précédent en prêtant le document historique à Lugano. Une telle démarche pourrait donner des idées à d'autres villes, cantons et musées en Suisse, désireux de le présenter au public. "Il serait alors exposé de plus en plus souvent à des influences extérieures", invoque le ministre schwyzois.

Selon la Luzerner Zeitung et le Bote der Urschweiz, le Conseil d'Etat a en revanche invité une délégation de la ville de Lugano à venir visiter le Musée du Pacte fédéral à Schwyz. Le document mythique s'y trouve depuis 1936, derrière une vitrine. Il fait face au tableau "Le serment du Grütli", de Walter Clénin.

Le musée a prêté le Pacte fédéral à une seule occasion: en 2006, le document a traversé l'Atlantique sous haute protection pour être exposé à Philadelphie lors de l'exposition "Sister Republics". Cette dernière montrait les parallèles entre les constitutions américaines et suisses. Ce prêt avait suscité la polémique.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.