Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'Allemagne se montre conciliante envers la Suisse: la ministre de la justice Sabine Leutheusser-Schnarrenberger a déclaré au "Tages Anzeiger" qu'elle avait de la compréhension pour le secret bancaire et qu'elle était sceptique quant à l'échange automatique d'informations.
Pour elle, les données bancaires ne regardent en rien l'Etat. Mais il est clair, selon la ministre, que les autorités ont pour tâche de saisir les données personnelles d'individus contre qui existent des soupçons fondés.
L'échange automatique d'informations ne dépend pas de sa compétence, mais elle-même se montre "très, très réticente" en la matière. Lorsqu'une procédure devient automatique, elle peut parfois aller trop loin et exige dès lors de la prudence, a déclaré la ministre allemande.
Sur les relations tendues ente la Suisse et l'Allemagne, la nouvelle coalition formée des libéraux et des conservateurs a décidé de relâcher la pression sur Berne.
Ce qui n'empêche pas de trouver des solutions entre les avis divergents, mais cette fois avec courtoisie, sans sortir la cavalerie, a précisé Mme Leutheusser-Schnarrenberger, en allusion aux propos rudes de l'ancien ministre Peer Steinbrück.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS