Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour son premier 800 m de l'année, Selina Büchel a vu l'écart qui lui restait à combler par rapport à l'élite. A Eugene dans le cadre du 3e meeting de la Ligue de diamant, la St-Galloise a fini 9e.

Jamais dans le rythme Selina Büchel. Dans le premier tour déjà, la double championne d'Europe du 800 m en salle n'a pu suivre le train des favorites. La seule Européenne du plateau a fni à la 9e et dernière place en 2'03''15 d'une course remportée logiquement par la Sud-Africaine Caster Semenya en 1'55''92.

La double championne olympique a dégoûté la concurrence en plaçant une accélération irrésistible dans la dernière ligne droite. Elle a devancé de près d'une seconde l'Américaine Ajee Wilson et la Burundaise Francine Niyonsaba pour signer la meilleure performance mondiale de l'année.

"C'était clairement une mauvaise performance de ma part et je n'ai pas franchement d'explication, a commenté la St-Galloise. Je me suis positionné comme je l'entendais et j'ai pu courir à mon rythme. Mais je me suis rendu compte rapidement du tempo super élevé et j'ai eu de la peine à soutenir cette fréquence." Des soucis à se faire en vue des Européens? "Non, tout va bien. L'entraînement se passe comme il faut. Ni trop bien, ni trop mal. Maintenant il faut regarder en avant et continuer à s'entraîner."

Baker bat Coleman

Le 100 m messieurs a donné lieu à un superbe duel entre les deux flèches américaines du sprint. Ronnie Baker a coupé la ligne en 9''78 avec un vent trop favorable de 2,4 m/s et du coup pas la meilleure performance mondiale de l'année. Il a battu son compatriote Christian Coleman (9''84), le recordman du monde du 60 m indoor. Le jeune Britannique Reece Prescod complète le podium en 9''88. A noter encore la 4e place du Chinois Bingtian Su en 9''90.

Si les Etats-Unis se sont montrés les plus forts chez les messieurs, le 100 m dames a souri à l'Afrique avec un doublé ivoirien. Marie-Josée Ta Lou s'est imposée en 10''88, confirmant sa victoire à Doha (10''85). Derrière Ta Lou, on retrouve Murielle Ahouré en 10''90 et la Jamaïcaine Elaine Thompson en 10''98.

Ryan Crouser a réussi un très beau jet au lancer du poids en atteingant 22m53. Il reste toutefois à 14 centimètres de la MPM du Néo-Zélandais Tom Walsh.

Dernière course de sprint de la manifestation dans la patrie de Nike, le 200 m messieurs a souri au tout jeune Américain Noah Lyles en 19''69, meilleure performance mondiale de l'année égalée. Le sprinter de 20 ans fut le seul à descendre sous les 20''. L'avenir semble rose pour l'un des plus sûrs espoirs du pays de l'Oncle Sam.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS