Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les coûts de la santé ont augmenté en 2008 encore plus fortement que durant les années précédentes, pour atteindre près de 60 milliards de francs. Au sein de l'OCDE, la Suisse figure au troisième rang des pays qui dépensent le plus dans la santé par rapport à leur PIB.
Les dépenses en 2008 ont crû de 5,9% depuis 2007, a précisé mardi l'Office fédéral de la statistique dans un communiqué. Or la moyenne des cinq années précédant 2008 était de 3,5%. Les dépenses ont en outre grossi dans presque toutes les catégories de prestations.
La hausse la plus forte, de 12,4%, a été observée dans le domaine des traitements ambulatoires en milieu hospitalier. Les soins de médecins et les traitements "stationnaires" dans les hôpitaux de soins aigus sont arrivés deuxièmes ex aequo avec 5,6%.
Le total de 58,5 milliards correspondait à 10,7% du produit intérieur brut (PIB), un pourcentage stable par rapport aux années précédentes. Au sein de l'OCDE, la Suisse figure parmi les pays qui ont dépensé le plus pour leur système de santé en 2008.
Seuls les Etats-Unis, avec 16% du PIB, et la France, avec 11,2% du PIB, la dépassent. L'Allemagne et l'Autriche suivent la Suisse de près avec 10,5% chacune. Dépensant seulement 5,9% de son PIB dans la santé, le Mexique se positionne en queue du classement. La moyenne de l'OCDE est à 9%.
Quelque 632 francs ont été dépensés par mois et par habitant pour la santé en 2008. La part que les ménages ont déboursée directement, en plus des primes d'assurance, est de 193 francs. Quelque 222 francs ont été couverts par l'assurance maladie obligatoire et 115 francs par l'Etat. Le reste a été payé par d'autres assurances et fondations, telles l'assurance accidents ou l'assurance invalidité.
En pourcentage, ces chiffres signifient que les deux tiers des coûts de la santé ont été couverts par l'assurance maladie de base et par les ménages privés. La participation de l'Etat a pour sa part nettement augmenté, passant de 16,2% en 2007 à 18,3% en 2008.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS