Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Si la réforme est acceptée, les jeunes devront s'acquitter durant toute leur vie active d'impôts et de taxes plus élevés (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Prévoyance vieillesse 2020 améliorera le financement des rentes sur le long terme, selon UBS. Mais cette réforme se fera au détriment de l'équité intergénérationnelle.

Si l'objet soumis en votation le 24 septembre est accepté, les jeunes générations seront défavorisées. "Ce sont elles en effet qui devront s'acquitter durant toute leur vie active d'impôts et de taxes plus élevés", écrit la grande banque mardi dans son analyse du projet de réforme.

Les classes d'âge proches du départ à la retraite seront, dans l'ensemble, beaucoup mieux loties au regard de la législation actuelle. D'une part, elles profiteront immédiatement du relèvement de 70 francs des rentes AVS accordé aux nouveaux retraités et de l'autre, elles supporteront l'augmentation des impôts et des taxes bien moins longtemps que les plus jeunes.

Quadragénaires favorisés

Globalement, la réforme permettra de pérenniser le système des retraites, via la hausse de 0,6 point de pourcentage de la TVA, l'harmonisation de l'âge de référence entre hommes et femmes pour avoir droit à l'AVS et le relèvement du taux de cotisation. Si le projet est mis en oeuvre, le déficit de financement de l'AVS diminuera d'environ un cinquième, à 135,1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse.

Actuellement, les promesses de prestations non couvertes atteignent 1000 milliards de francs, calcule l'institut bancaire. Cela représente un déficit de 173,4% du PIB.

L'augmentation de 70 francs des rentes de vieillesse risque toutefois d'aggraver le déficit de l'AVS à 24,8% du PIB. Les autres mesures susceptibles de creuser le déficit sont l'assouplissement des conditions de départ à la retraite et le relèvement du plafond pour les couples mariés.

La réduction du taux de conversion minimal contribuera également à améliorer la stabilité financière du 2e pilier, souligne le numéro un bancaire helvétique. Si elle voit le jour, la réforme fera baisser le déficit des caisses de pension pour toutes les classes d'âge. Les hommes de plus de 45 ans seront les grands gagnants puisqu'ils ne seront pratiquement pas touchés par l'abaissement du taux de conversion.

Dans le rouge

Calculé chaque trimestre, l'indice UBS de la prévoyance en Suisse est resté en territoire négatif au quatrième trimestre 2016 et au premier trimestre 2017. Cette dégradation est liée à la démographie. Ainsi, le nombre d'actifs partis à la retraite devrait être supérieur à celui des nouveaux venus dans la vie active, explique l'établissement financier.

Par ailleurs, la faible hausse des prix sur le marché immobilier et la baisse des loyers ont pesé davantage sur le sous-indice qui rend compte de l'évolution économique. Le projet de réforme final de la Prévoyance vieillesse 2020 s'est enfin révélé moins ambitieux que les projets discutés précédemment au Parlement.

La situation des 2e et 3e piliers s'est, en revanche, améliorée au quatrième trimestre 2016 et au premier trimestre 2017. Elle a profité de la progression des cours sur les marchés mondiaux des actions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS