Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Proche des 9200 points, le SMI, indice vedette de SIX, avait encore inscrit un plus haut historique de 9616 points le 24 janvier (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé la séance et la semaine dans le rouge. Le SMI, qui avait longtemps évolué sur un recul proche de 0,5%, a encore fléchi sur la fin et a terminé au plus bas du jour.

Le SMI a fini en baisse de 0,76% à 9220,69 points, son plus bas du jour et avec un plus haut à 9272,50 points. Sur la semaine, il a perdu 3,1%. Pour mémoire, l'indice vedette de SIX avait encore inscrit un plus haut historique de 9616 points le 24 janvier. Le SLI a terminé vendredi en recul de 0,88% à 1514,81 points et le SPI de 0,88% à 10'604,43 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 26 ont reculé, trois ont avancé et un a fini stable.

Les plus gros perdants du jour sont Swatch et Sika (chacun -2,3%), ainsi que Vifor et Clariant (chacun -2,2%). L'action au porteur de l'horloger biennois avait fortement progressé ces derniers jours, dans le sillage des bons résultats annuels dévoilés lundi. Richemont a cédé 1,3%.

SGS poursuit ses emplettes

Kühne+Nagel (-1,6%) a souffert d'un abaissement d'objectif de cours avec confirmation de recommandation "sell" par Goldman Sachs, qui a adapté ses prévisions en raison de l'évolution récente sur le front des devises.

SGS (-1,2%) poursuit ses emplettes, avec l'acquisition - pour un montant non spécifié - du laboratoire d'analyse allemand TraitGenetics, spécialisé dans le développement et l'analyse de marqueurs moléculaires utilisés dans la recherche sur la sélection végétale.

Aryzta (-0,6%) a vu son objectif de cours relevé par Goldman Sachs, qui continue toutefois de conseiller de se défaire de l'action du boulanger industriel. L'analyste a jugé que la vente de Cloverhill est en ligne avec la stratégie de se séparer des activités hors du coeur de métier et la réaction du cours ne le prend pas en compte, selon lui.

Nestlé pèse sur l'indice

Jefferies a relevé l'objectif de cours et confirmé sa recommandation d'achat pour Lonza (-0,2%). La banque américaine estime que la direction a restauré la confiance dans la stratégie et les perspectives futures. En revanche, S&P Global a augmenté l'objectif mais confirmé "hold". L'analyste voit notamment une amélioration des perspectives de croissance, bien que le cours en tienne déjà compte.

Les poids lourds pharmaceutiques Roche (+0,5%) et Novartis (-1,1%) ont tous deux vu leur objectif de cours raboté, respectivement par Bernstein et HSBC, qui ont cependant confirmé la recommandation d'achat pour les deux titres. DZ Bank a abaissé l'objectif de Roche, mais continue de recommander le titre à l'achat, comme ses deux consoeurs.

Nestlé (-1,2%) a aussi pesé sur l'indice.

Aux bancaires, Julius Baer (-1,2%) et Credit Suisse (-1,0%) et UBS (-0,6%) n'ont pas échappé à la tendance.

Tamedia en hausse

Swiss Re (+0,6%) a précédé Roche et Zurich (+0,1%) dans le minuscule camp des gagnants. Deutsche Bank a abaissé l'objectif de cours du réassureur, mais a confirmé "buy". Le nouvel objectif reflète essentiellement la faiblesse actuelle du dollar. Bâloise a fini inchangé.

Sur le marché élargi, le fabricant de semi-conducteurs AMS (+0,2%) a continué sur sa lancée de la veille. Selon des courtiers, le titre ferait l'objet d'achats de couverture après les bons résultats d'Apple, un de ses gros clients.

Tamedia (+0,7%) a publié son prospectus d'offre pour le rachat de la régie publicitaire Goldbach (+0,3%). Celle-ci débutera le 19 février et devrait se terminer le 20 mars. L'opération sera considérée comme aboutie en cas d'acceptation supérieure à 50% à l'échéance de l'offre.

Implenia (+2,9%) a annoncé avoir enregistré une "performance opérationnelle convaincante" au deuxième semestre 2017, après un début d'année difficile qui s'était soldé par une perte nette de 11,9 millions de francs.

A l'autre bout du classement, le motoriste KTM (-5,2%) a confirmé son offre aux actionnaires de sa filiale Pankl Racing, dont il souhaite prendre le contrôle total et faire décoter les titres de la Bourse de Vienne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS