Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président suspendu de la FIFA, Sepp Blatter, s'est montré combatif devant la presse réunie à Zurich. Il a dit vouloir se battre pour faire valoir ses droits.

Joseph Blatter estime avoir servi de "punching ball", a-t-il notamment déclaré. Il a indiqué qu'il allait utiliser tous les moyens d'appel, y compris devant la justice civile, pour contester la suspension de 8 ans que lui a infligée la justice interne de la FIFA.

"Nous allons faire appel devant la commission de recours (de la FIFA, ndlr), puis devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) puis devant la justice suisse", a déclaré M. Blatter en conférence de presse, en se disant "désolé pour le football et pour la FIFA".

"Ce matin, j'étais très triste, mais maintenant je suis combatif. On nous traite de menteurs, moi et Michel Platini, et cela ne va pas. C'est un manque de respect. Mais cette affaire n'est pas finie. J'espère que Michel fera aussi appel", a aussi dit Sepp Blatter.

Le Valaisan a également répété regretter de ne pas avoir quitté son poste après la Coupe du monde 2014 au Brésil. "J'aurais dû écouter les conseils de ma fille", a-t-il admis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS