Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Tribunal criminel de Vevey a condamné aujourd'hui à sept ans de réclusion un homme qui avait asséné plusieurs coups de couteau à sa femme en septembre 2011 à Montreux. Il l'a reconnu coupable de tentative de meurtre. Le mari violent devra suivre un traitement en prison.

La culpabilité du prévenu est "lourde", a relevé la Cour. Sans une diminution moyenne de sa responsabilité pénale, il aurait écopé de 14 ans de réclusion.

Atteint de troubles psychiatriques, le quadragénaire d'origine pakistanaise souffre d'un délire de persécution. Il est convaincu que son épouse est à l'origine de tous ses maux. En 2011, il l'a agressée à deux reprises, commettant des actes d'une gravité croissante, a relevé la présidente du tribunal.

Le prévenu, cocaïnomane, a régulièrement menacé de mort son épouse pour qu'elle lui remette de l'argent afin de financer sa consommation de drogue. Quand cette situation n'a plus suffi, il s'en est pris physiquement à elle.

L'agression la plus grave a eu lieu le 25 septembre 2011. L'homme s'est introduit de nuit dans l'appartement de sa femme. Il lui a asséné de multiples coups de couteau au niveau de la tête. Il a quitté les lieux lorsque ses deux enfants, qui dormaient dans une autre chambre, se sont réveillés et ont commencé à hurler.

L'homme conteste avoir voulu tuer son épouse et peine à prendre conscience de la gravité de ses actes. Son épouse conserve une cicatrice visible sur le visage et souffre, comme ses enfants, de stress post-traumatique.

La Cour a ordonné un traitement institutionnel en milieu carcéral. La peine de sept ans correspond au réquisitoire du Ministère public. Le prévenu peut recourir au Tribunal cantonal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS