Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Sept des 91 grandes banques européennes soumises aux tests de résistance ont été recalées, a indiqué le Comité des régulateurs européens (CEBS). Ceci signifie qu'elles devront lever des fonds pour renforcer leur situation financière.
Le CEBS n'a pas communiqué la liste des banques concernées, mais, selon les régulateurs nationaux, il s'agit de l'allemande Hypo Real Estate, des caisses d'épargne espagnoles Diada, Cajasur, Espiga, Unnim et Banca Civica, ainsi que de la grecque ATE (Agricultural bank of Grece).
Pour satisfaire au minimum de fonds propres requis par les tests, soit un ratio "Tier One" (fonds propres rapportés aux engagements de la banque) de 6%, il manque 3,5 milliards d'euros à ces sept établissements.
Ce chiffre ne manquera pas d'être comparé au résultat des tests pratiqués sur les banques américaines début 2009, qui avaient vu 10 des 19 établissements testés échouer.
Les deux grandes banques suisses, l'UBS et le Credit Suisse, ont obtenu une bonne note de la FINMA. La dernière analyse de leur capacité de résistance à des évènements extraordinaires laisse apparaître que leur capitalisation est suffisamment solide pour y faire face.
L'analyse de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers montre que, dans le scénario de crise retenu, les deux établissements parviendraient à préserver le ratio de fonds propres de première catégorie d'au moins 8% jugé indispensable.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS