Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le climat a commencé à se tendre sur le Vieux-Port, à Marseille vers 18h30, lorsque les policiers ont séparé des groupes d'Anglais et de Russes. Certains s'en sont alors pris à la police, en jetant notamment des projectiles, et les forces de l'ordre ont répliqué avec des grenades lacrymogènes.

KEYSTONE/AP/DARKO BANDIC

(sda-ats)

Sept personnes ont été interpellées vendredi soir à Marseille lors d'incidents autour du Vieux-Port. Des centaines de supporters - en majorité anglais - s'y étaient regroupés. Certains d'entre eux ont affronté les forces de l'ordre, a indiqué le préfet de police.

Aucun blessé n'est à déplorer, selon les premiers éléments recueillis par les forces de l'ordre. L'incident s'est produit à la veille d'un match Angleterre-Russie considéré comme à risque par les autorités en raison des possibles affrontements entre supporteurs.

Le climat a commencé à se tendre sur le Vieux-Port vers 18h30, lorsque les policiers ont "séparé des groupes d'Anglais et de Russes", a relaté le préfet de police Laurent Nunez. Certains s'en sont alors pris à la police, en jetant notamment des projectiles, et les forces de l'ordre ont répliqué avec des grenades lacrymogènes, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Des affrontements sporadiques ont ensuite eu lieu au cours de la soirée dans le même quartier. A quelques kilomètres du centre-ville, dans la deuxième plus grande fan zone après Paris, plusieurs milliers de supporters assistaient au match d'ouverture entre la France et la Roumanie, sur deux écrans géants, dans une ambiance bon enfant.

Regroupés autour des trois pubs anglais du Vieux-Port, sur un périmètre d'une centaine de mètres, les supporters britanniques ont suivi d'un oeil distrait la rencontre du soir. "On ne comprend pas pourquoi la police nous a aspergés de gaz, on ne faisait que chanter, rien de plus", a affirmé l'un deux.

Ces supporters "ne sont pas belliqueux, ce ne sont pas des casseurs. C'est l'effet de foule et l'abus d'alcool qui les font déraper. Il n'y a pas eu de bataille rangée", a expliqué à Reuters Yannick Blouin, directeur départemental adjoint de la sécurité publique chargé de la coordination policière. "Il y a eu au moins cinq interpellations parmi eux".

Deux itinéraires

Samedi soir, pour garantir le bon déroulement de l'accès des supporters au stade Vélodrome lors du match Angleterre-Russie, la préfecture de police a prévu deux itinéraires différents pour les Russes et les Anglais. Le tout afin d'"éviter tout trouble à l'ordre public".

"Les supporters russes et anglais devront impérativement emprunter les itinéraires suivants pour accéder au stade", a indiqué le préfet de police dans un communiqué. Et de détailler précisément les chemins que les uns et les autres devront prendre.

Les supporters anglais accèderont au stade par l'entrée située sur le parvis Ganay, en sortant à la station de métro Sainte-Marguerite Dromel. Les supporters russes utiliseront l'autre entrée sur le boulevard Michelet, en descendant à la station Rond-point du Prado sur la même ligne. Des itinéraires séparés sont également prévus pour ceux qui viennent au stade à pied.

Quelque 20'000 Anglais et 12'000 Russes sont attendus samedi pour le match Angleterre-Russie.

D'auters incidents

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des incidents avaient déjà éclaté sur le Vieux-Port, un groupe de 250 supporteurs britanniques s'en prenant à la police. Sept blessés légers avaient été déplorés - trois supporteurs et quatre policiers.

Un Français âgé de 30 ans, arrêté dans la nuit et soupçonné d'avoir volé un maillot de l'équipe d'Angleterre, va être jugé pour "vol avec violence", selon le parquet. Un Britannique de 24 ans, également interpellé, a été relâché sans charge retenue contre lui.

"Nous sommes vraiment déçus par ces scènes de désordre à Marseille hier soir et nous condamnons de tels comportements", a déploré la Fédération anglaise dans un communiqué.

"Il revient aux autorités d'identifier les personnes impliquées et d'agir de façon appropriée. La FA presse ses supporteurs qui voyagent à Marseille d'agir de façon respectueuse et de profiter du match contre la Russie" samedi.

ATS