Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Serena Williams (no 1) tient enfin son 22e titre majeur!

L'Américaine (35 ans le 26 septembre) a égalé le record de l'ère professionnelle de la légende Steffi Graf samedi à Wimbledon. Elle a battu en finale une autre Allemande, la gauchère Angelique Kerber (no 4), 7-5 6-3 en 1h21', prenant ainsi sa revanche sur la défaite subie en finale du dernier Open d'Australie.

La Floridienne s'impose pour la septième fois sur le gazon londonien, 20 ans après que Steffi Graf avait triomphé pour la... septième et dernière fois à Londres. Elle peut désormais s'attaquer au record absolu, propriété de l'Australienne Margaret Court-Smith (24 titres majeurs en simple). Elle pointe également à deux longueurs du record de titres conquis en simple à Wimbledon, détenu par Martina Navratilova (9).

Stoppée en demi-finale de l'US Open 2015 alors que le Grand Chelem calendaire lui était promis, battue en finale tant à Melbourne qu'à Roland-Garros cette année, Serena Williams aura donc dû patienter pendant une année avant de pouvoir égaler Steffi Graf. Une année s'était d'ailleurs aussi écoulée entre son 17e titre majeur (US Open 2013) et le 18e (US Open 2014), dont la portée était déjà historique puisqu'il lui avait permis d'égaler ses compatriotes Martina Navratilova et Chris Evert.

Serena Williams a témoigné d'une grande solidité samedi pour sa 28e finale de Grand Chelem, tant tennistiquement que mentalement. La qualité de son service fut certainement l'une des clés de cette rencontre: auteur de 13 aces, elle n'a perdu que 5 points lorsque sa première balle passait. Angelique Kerber, qui a vu défiler pas moins de 39 coups gagnants, s'est procurée une seule balle de break, à 3-3 dans la deuxième manche. Serena Williams a écarté le danger d'un ace chronométré à 188 km/h...

Toujours autant impressionnante dans son jeu de défense, Angelique Kerber (28 ans) a offert une superbe résistance, effaçant notamment les trois balles de break auxquelles elle a dû faire face dès le deuxième jeu du match. Mais elle a fini par craquer sous les coups de boutoir de son adversaire. La gauchère a lâché une première fois son engagement dans le dernier jeu du premier set, et a concédé un deuxième break alors qu'elle était menée 3-4 dans la deuxième manche. Serena Williams n'a pas tremblé au moment de porter l'estocade: après trois services gagnants, elle a conclu sur sa première balle de match d'une volée de coup droit gagnante, avant de s'effondrer sur le dos.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS