Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La route menant à un Grand Chelem calendaire n'aura rien d'une promenade de santé pour Serena Williams (no 1).

L'Américaine a souffert pour décrocher son ticket pour les 16es de finale mercredi après-midi dans le stade Arthur Ashe. Elle s'est imposée 7-6 (7/5) 6-3 en 1h32' devant la Néerlandaise Kiki Bertens (WTA 110), issue des qualifications.

Triple tenante du titre à Flushing Meadows et lauréate des trois premières levées du Grand Chelem de l'année, Serena Williams est revenue de très loin dans le set initial. La puissante Kiki Bertens (1m82, 74 kg) a en effet mené 5-4 service à suivre, puis 4/0 dans le jeu décisif. Mais elle se crispait au moment de conclure.

Serena Williams a renversé la vapeur avant tout grâce à sa volonté de fer. L'Américaine affiche ainsi des statistiques indignes de son rang à l'issue de cette rencontre: elle a commis pas moins de 34 fautes directes - dont 26 dans une première manche où elle s'est fait l'auteur de 8 double fautes - et n'a armé "que" 23 coups gagnants. Sa prochaine adversaire, sa compatriote Bethanie Mattek-Sands (WTA 101), pourrait également la faire douter grâce à son jeu très varié.

ATS