Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sensation à l'US Open! En quête d'un Grand Chelem calendaire, Serena Williams (no 1) s'est inclinée à la surprise générale 2-6 6-4 6-4 face à l'Italienne Roberta Vinci (WTA 43) en demi-finale.

L'Américaine, qui restait sur 33 succès d'affilée dans les tournois majeurs, n'avait plus été battue en Grand Chelem depuis le 3e tour de l'édition 2014 de Wimbledon (défaite face à Alizé Cornet). Elle n'avait par ailleurs plus perdu à Flushing Meadows depuis la finale de l'édition 2011 face à Samantha Stosur. C'était déjà un 11 septembre...

Serena Williams (33 ans) a totalement craqué sur le plan mental vendredi après-midi face à Roberta Vinci. La femme aux 21 titres du Grand Chelem a accumulé les approximations sur son petit jeu de jambes et, en conséquence, les fautes directes (40 au total).

La soeur cadette de Venus, qui avait remporté aisément le set initial, signait pourtant le break d'entrée dans la manche décisive pour mener 2-0. Mais elle ne parvenait pas à enfoncer le clou. Elle craquait sur son service à 3-3, offrant le break à son adversaire en commettant deux fautes directes consécutives. Serena Williams se procurait bien deux balles de 4-4 à la relance, mais manquait à nouveau totalement son affaire.

Roberta Vinci, qui jouait à 32 ans sa première demi-finale de Grand Chelem, a quant à elle parfaitement joué le coup dans le stade Arthur Ashe. Battue lors de leurs quatre précédents duels, l'Italienne a posé des problèmes finalement insolubles à sa prestigieuse adversaire avec son slice de revers et ses nombreuses montées au filet. Elle ne tremblait même pas au moment de conclure à 5-4 sur son service, réussissant notamment deux somptueuses demi-volées gagnantes dont une sur sa première balle de match!

Cet US Open 2015 est donc historique pour le tennis italien. Roberta Vinci (32 ans) retrouvera en finale sa compatriote Flavia Pennetta (no 26) dans une finale des plus inattendues. Et dire que tous les tickets pour cette finale féminine ont trouvé preneur avant même le début du tournoi...

ATS