Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sergueï Lavrov (G) a déclaré espérer que la visite des sénateurs américains "symbolisera la reprise des relations entre les parlements américain et russe".

KEYSTONE/AP/ALEXANDER ZEMLIANICHENKO

(sda-ats)

Une délégation de sénateurs du Parti républicain américain a rencontré mardi à Moscou le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Une visite rare qui a lieu deux semaines avant un sommet entre Vladimir Poutine et Donald Trump.

"Nous admettons que le monde se porterait mieux si la Russie et les Etats-Unis connaissaient moins de tensions, s'entendaient un peu mieux, mettaient peut-être de côté certaines différences", a déclaré le sénateur Richard Shelby lors de cette rencontre avec M. Lavrov au ministère russe des Affaires étrangères.

"Nous sommes des concurrents, mais nous n'avons pas forcément besoin d'être des adversaires", a ajouté ce sénateur républicain d'Alabama, selon des propos retransmis par la télévision russe.

S'exprimant en anglais, Sergueï Lavrov a déclaré espérer que la visite des sénateurs américains "symbolisera la reprise des relations entre les parlements américain et russe". "Je pense que la reprise d'un dialogue sera un événement très opportun à la veille de la prochaine rencontre entre les deux présidents" Donald Trump et Vladimir Poutine.

Rencontre avec les parlementaires

Les sénateurs américains doivent ensuite rencontrer des représentants des chambres basse et haute du Parlement russe. Ils ne rencontreront pas Vladimir Poutine, a précisé aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"Cela n'affectera pas l'intensité des contacts avec nos hôtes", a-t-il assuré. Et d'ajouter que le Kremlin est "convaincu que les relations interparlementaires sont l'un des facteurs les plus importants des liens bilatéraux".

Vladimir Poutine et Donald Trump se rencontreront le 16 juillet à Helsinki pour leur premier sommet bilatéral, visant à améliorer des relations très dégradées entre Moscou et Washington. Les deux présidents ne se sont jusqu'ici rencontrés qu'en marge de réunions internationales, la dernière fois en novembre au Vietnam.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS