Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De l'estime, de l'affection et du respect: exactement ce qu'il avait demandé.

Gianluigi Buffon a fait samedi de sobres adieux à la Juventus après 17 saisons dans les buts de l'équipe turinoise, devant un public qui a tout de même dû étouffer quelques sanglots.

La Juve a conclu son exercice par une victoire 2-1 contre Hellas Vérone, avec un penalty manqué par Stephan Lichtsteiner, qui disputait lui aussi son dernier match en bianconero, ce qui explique pourquoi il a été désigné comme le tireur par ses coéquipiers.

Le Lucernois aux 259 rencontres pour la Vieille Dame, a lui aussi été salué chaleureusement par le public. L'entraîneur Massimiliano Allegri a même sorti son latéral pour offrir à celui-ci une ovation dans les derniers instants de la partie, alors qu'il avait déjà... effectué ses trois changements !

Buffon a choisi de partir "à la Del Piero" plutôt qu'"à la Totti". Comme le grand attaquant de la Juventus en 2012, Buffon a salué son public avec un tour d'honneur infini, débuté alors qu'il restait 20 minutes à jouer et fini quand les célébrations du septième titre consécutif de la Juventus étaient sur le point de commencer.

Couvert d'écharpes offertes par les tifosi et trempé par la pluie, le légendaire gardien italien avait alors séché les larmes qu'il n'avait pas pu dissimuler à sa sortie du terrain à la 17e minute de la seconde période.

Le contraste avec le dernier match de Francesco Totti pour l'AS Rome, il y a un an presque jour pour jour, a été assez saisissant. Dans un Olimpico à guichets fermés depuis des jours, ce sont des torrents de larmes qui avaient alors coulé et personne n'avait été épargné.

Pour cette dernière face au Hellas Vérone, Turin, de fait, a fait les choses plus sobrement, même si le bain de foule que s'est offert Buffon en bas du virage Sud à la fin d'un échauffement a été un vrai moment d'émotion.

Mais ses coéquipiers ne lui ont pas vraiment laissé le choix. Alors que résonnaient comme d'habitude les premières notes de Thunderstruck d'AC/DC et que le speaker du stade lançait son traditionnel "Ladies and gentlemen ! Juventus Football Club !", ils l'ont laissé entrer seul sur la pelouse avec des sourires d'écoliers farceurs.

La suite a été plus convenue, avec quelques messages dans les tribunes - "17 ans avec toi. Merci Gigi", "Gigi Buffon, héros immortel", ou "Gigi, Santo Subito" - et une grande bâche représentant Buffon en Hulk souriant, appuyé sur le Scudetto 2017/18, le 9e de son extraordinaire époque turinoise.

Buffon a ensuite salué chacun de ses coéquipiers, avec une accolade spéciale pour son successeur désigné Wojciech Szczesny, et a pris place entre ses poteaux pour son dernier match sous le maillot bianconero. Le public turinois n'en a rien raté, saluant chacune de ses interventions, même le plus simple des contrôles plat du pied ou la plus facile des prises de balle, d'une ovation prononcée.

Il reste désormais à Buffon à décider de son avenir: en costume à la Juventus, à la Fédération italienne ou à la FIFA ? Ou encore crampons aux pieds, au PSG ou ailleurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS