Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Servette FC est formellement sorti du surendettement. Le Tribunal de première instance du canton de Genève a prononcé lundi la fin de l'ajournement de faillite. Cette décision de la juge Fabienne Geisinger met un terme à la procédure judiciaire.

Les dirigeants du Servette FC peuvent désormais fournir à la Swiss Football League (SFL) le document attestant que le club n'est plus en ajournement de faillite. Cette condition est indispensable pour espérer recevoir la licence 2012/13 en deuxième instance. "Le dossier est déjà parti. La ligue devrait prendre sa décision entre ce lundi et mardi", précise Shahïn Ammane, responsable de la communication du club genevois.

Les dirigeants du club genevois devront, vraisemblablement, se présenter ensuite devant la SFL pour présenter les investissements et les prévisions pour la prochaine saison. "On doit arriver avec un dossier très bien ficelé, c'est pour cela que nous avons besoin du soutien des Genevois", dit le responsable de la communication. La SFL statuera au plus tard le 25 mai.

Partenariats à concrétiser

Le Servette FC table sur un budget de 9 millions de francs pour l'exercice 2012/13. Pour l'heure, le club ne peut compter que sur le surplus de la campagne de désendettement. "Les différentes actions, comme l'opération Servetton, doivent continuer. Nous comptons sur la mobilisation car nous avons gagné une bataille mais pas encore la guerre", poursuit M. Ammane.

Les abonnements seront bientôt mis en vente et le club grenat souhaite finaliser au plus tôt les différentes promesses de partenariat et contacts encourageants évoquées ces dernières semaines. Le président du Servette FC, Hugh Quennec, a pu bénéficier du soutien de la place financière genevoise pour assurer la pérennité du club.

ATS